Journée mondiale de l'océan 8 juin

Journée mondiale de l’océan 8 juin

Journée mondiale des océans 8 juin

La Journée mondiale de l’océan est célébrée pour rappeler que les océans jouent un rôle primordial dans notre subsistance. Véritables poumons de notre planète, ils fournissent, par exemple, la plupart de l’oxygène que nous respirons. Ils constituent aussi une source importante de nourriture et de médicaments, et sont un élément essentiel de la biosphère. Il est donc important de sensibiliser le public sur la place fondamentale qu’ils occupent dans notre écosystème, mais également sur l’impact de nos activités humaines.

Faits et chiffres sur les océans

    • Les océans couvrent les trois quarts de la surface de la Terre, contiennent 97% de l’eau à la surface de la Terre et représentent 99% de l’espace de vie de la planète en volume.
    • Plus de trois milliards de personnes dépendent de la biodiversité marine et côtière pour leur subsistance, y compris de nombreux pays en développement, pour lesquels la pêche est une activité majeure.
    • Au niveau mondial, la valeur marchande des ressources et des industries marines et côtières est estimée à 3 000 milliards de dollars par an, soit environ 5% du PIB mondial, et les systèmes marins et côtiers fournissent environ 63% des services écosystémiques mondiaux.
    • Les océans contiennent environ 200 000 espèces spécifiques, mais leur nombre réel pourrait être de plusieurs millions.
    • Les océans absorbent environ 30% du dioxyde de carbone produit par l’homme, offrant une protection contre les effets du réchauffement planétaire.
    • Comme la plus grande source de protéines au monde, plus de 2,6 milliards de personnes dépendent des océans comme principale source de protéines.
    • La pêche maritime emploie directement ou indirectement plus de 200 millions de personnes.
    • Les subventions à la pêche contribuent à l’épuisement rapide de nombreuses espèces de poissons et empêchent toute tentative de sauvegarde et de restauration de la pêche mondiale et des emplois connexes, entraînant des pertes de 50 milliards de dollars par an que la pêche en mer pourrait.
    • Jusqu’à 40% des océans du monde sont “gravement touchés” par les activités humaines, notamment la pollution, l’épuisement des ressources halieutiques et la perte d’habitats côtiers tels que les récifs coralliens, les mangroves et les herbiers marins, ainsi que les espèces aquatiques envahissantes.

LEAVE REPLY