FAO : La production de poisson et de produits de la pêche devrait atteindre plus de 200 millions de tonnes d’ici 2030

Une population humaine croissante devrait entraîner une augmentation de la consommation de poisson d’environ 1,2% par an au cours de la prochaine décennie. La production de poisson et de produits de la pêche devrait atteindre plus de 200 millions de tonnes d’ici 2030, selon le nouveau rapport de la FAO publié le 23 aout 2019 et intitulé « The state of the world’s aquatic genetic resources for food and agriculture »

Étant donné que la production des pêcheries de capture mondiales s’est stabilisée autour de 90 à 95 millions de tonnes par an, près d’un tiers des stocks de poissons de mer étant surexploité, il y a peu de marge pour une production supplémentaire dans un avenir prévisible, à l’exception de la gestion des pertes et du gaspillage et de l’efficacité… Afin d’y arriver « Une application plus large, appropriée et à long terme de l’amélioration génétique en aquaculture, axée sur l’élevage sélectif, contribuera à stimuler la production alimentaire pour faire face à une augmentation prévue de la demande de poisson et de produits à base de poisson avec relativement peu d’aliment supplémentaire, terre, eau et autres intrants » , a réitéré le même rapport.

« L’aquaculture accuse un retard considérable par rapport à l’agriculture terrestre – cultures et élevage – en termes de caractérisation, de domestication et d’amélioration de ses ressources génétiques pour la production alimentaire. Le rapport conclut que « nous avons la possibilité d’améliorer considérablement la production aquacole durable grâce à la gestion stratégique et au développement de certaines des plus de 550 espèces actuellement utilisées en aquaculture. »

LEAVE REPLY